mercredi 4 mai 2011

"La Divine Comédie"




Bois gravé, Chine collé sur papier Thaïlandais et Tatami, imprimé sur Sumer set blanc et crème.
Cette Oeuvre me fait pensée à l' "Arcane Sans Nom" dans le Tarot de Marseille. 
L' arcane de la transformation et du renouveau, voir même de la métamorphose.

La Divine Comédie

"Des racines dans le ciel" I,II,III


Triptyque en Noir et Blanc.
Bois gravé, Chine collé sur papier thaïlandais, imprimé sur Sumer-Set blanc.
Ces trois images évoquent les trois facettes du temps dans lequel nous vivons et évoluons: le passé, le présent et le future. Les Maisons ici suggèrent un moyen de locomotion, une présence physique, un espace où le temps se cristallise. Celles-ci deviennent des éléments vivants se personnifiant aux sujets qu’elles habitent. La Maison comme symbole de protection, de sécurité, est aussi un lieu de renferment et de secret. La Maison Intérieur, c’est le bagage de notre existence qui caractérise notre personnalité.
La maison est l’imagerie qui devient le centre de la scène, le lieu autour duquel se déroulent les événements. Un état d’âme, intime se distingue. Dans la série suivante, l’une se tient fière devant sa victoire sur les fantômes de son esprit, les autres délectent un envol vers le bonheur, et enfin le dernier savoure l’accomplissement d'une vie.

Les Maisons courent...

"Sauve qui peut", "Enjambé", "Nomade" (Bois gravé en trois couleurs sur la même plaque).
Ces images reflètent le devenir de l'errance vers un idéal.
Le fort intérieur, a des allures de cabanes en mouvement au grès des événements inconstants qui nous portent parfois a fuir, a courir loin de nous même et de bien d'autres circonstances...